Le Victoire Virage de Thierry

Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger

Le Victoire Virage de Thierry

Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger

Chaque vélo issu des ateliers Victoire est unique. Il est le fruit de longs échanges entre son futur propriétaire et nous  même, afin de créer un produit parfaitement adapté à ses besoins. Cette phase de discussion est toujours très enrichissante. C'est un réel plaisir et un vrai challenge de  démarrer chaque projet à partir d'une feuille blanche et d'élaborer avec notre client le futur vélo de ses rêves. Chacun à des besoins, une pratique et une morphologie qui lui est propre, c'est pourquoi nous sommes convaincu que le vélo sur-mesure sera l'outil le plus abouti pour un cycliste

 

Un cycliste atypique

Thierry Saint-Léger, fraîchement propriétaire de ce Victoire Virage, en est la parfaite illustration. Peut-être avez-vous déjà entendu son nom. Ce spécialiste de l'ultra-distance à pignon fixe a réalisé l'été dernier, après une première tentative avortée en 2014, la Traversée des Alpes. Sans roue libre, évidemment. Un départ de Évian, une arrivée à Nice, et 12 cols au programme. La liste est impressionante: Janbaz, Colombière, Aravis, Saisies, Madeleine, Glandon, Croix de Fer, Télégraphe, Galibier, Izoard, Vars et Cîme de la Bonette.

Il avait pour l'occasion bénéficié du support de Mavic, ce qui a donné une belle visibilité à son exploit. Pourtant ce n'est pas le premier réalisé par Thierry.  Il roule depuis 17 ans en mono-vitesse, 25 ans en ultra-distance. D'abord en singlespeed puis rapidement en fixe: "le fixe donne le rythme de l'effort, il n'y a plus d'artifices". C'est John Spurgeon qui lui a donné le goût pour cette pratique épurée. Cet américain a notamment terminé la Race Across America (RAAM) en 2007.  La même année, Thierry avait pris part à la RAAM dans une des équipes d'assistance.

Faire la liste de l'ensemble des épreuves réalisées par Thierry durant toutes ces années serait trop long. Cependant, un projet nous a particulièrement marqué, c'est celui réalisé sur les traces de Charles Terront. Cet homme est le premier vainqueur de Paris – Brest – Paris, en 1891. Il est connu des Clermontois pour avoir remporté cette victoire sur les premiers pneus de vélo démontables, imaginés alors par les frères Michelin, qui lui permirent d'obtenir une avance considérable de 7h40 à l'arrivée.  Cet événement marquera le début de la célèbre manufacture de pneumatique.

Thierry est admiratif de cet homme discret, premier cycliste français de renom. Il a ainsi choisi de lui rendre hommage en roulant sur ces traces: un Marseille – Paris réalisé en 48h en 2011, un Rome – Paris en 116 h en 2012, de nombreuses épreuves de 24h et quatre Paris – Brest – Paris dont deux en pignon fixe (42x17), terminées respectivement en 80h et 78h, sans assistance. Pour boucler cette série, il projette de réaliser St Petersbourg – Paris, un périple de 3000 km achevé par Terront en 1893 après 14 jours et 7 heures de selle.

 

Pourquoi un Victoire?

L'histoire de Victoire a débuté en 2011 par les moyeux de pignon fixe. Ces produits, les plus légers du marché, sont rapidement devenus des références et ont vite été adoptés par les adeptes de cette pratique. Thierry s'en était procuré il y a quelques années chez Stéphane Roch de la Manufacture du Vélo à Montpellier, qui court également en triathlon sur un fixe équipé de nos moyeux. Il avait donc pu apprécier la qualité des produits. Il a ensuite découvert notre fabrication de vélos sur-mesure, et a particulièrement apprécié le Virage réalisé pour Luc Royer de Chilkoot - La Compagnie des Pionniers. Les deux hommes se connaissent bien, Chilkoot ayant organisé la Traversée des Alpes à pignon fixe achevée par Thierry à l'été 2015. Convaincu par la qualité des produits Victoire, il avait à coeur de mettre en avant le savoir-faire français sur les différentes épreuves de 2016.

 

L'élaboration du vélo

Vous l'aurez compris, Thierry à le goût pour l'effort en solitaire, et malgré les milliers de kilomètres parcourus, son vélo est plus un outil qu'une machine de course qu'il cherche à optimiser. Nous nous en sommes rapidement rendu compte au moment d'échanger avec lui pour élaborer le cahier des charges, comme l'explique Julien:

La première rencontre avec Thierry fut particulière. Sûrement habitué aux longues sorties en solitaire, il n'a pas été chose facile de déterminer les fondements de son vélo sur-mesure. Quand je lui ai demandé comment il voyait son futur Victoire, sa réponse fut simple : « Noir ». Comme une peinture ne définit pas un vélo, il a fallu pousser plus loin. L’étude posturale permit de mettre à jour quelques singularités. Effectivement, Thierry roulait avec une selle environ 4cm au dessus du réglage théorique. Quand je lui ai demandé s’il n’avait pas de douleurs suite à ce réglage peu académique, il m'a répondu «  avoir une certaine affinité avec la douleur ». Notre gabarit de réglage fit office de juge de paix et nous permit de lui montrer qu’une position parfaitement calibrée lui permettrait d’aller plus loin, plus vite. Les nouveaux réglages ont d’ailleurs été transposés sur son Look et approuvés depuis par Thierry.

Thierry désirait un vélo de caractère, réactif sous les coups de pédales, avec un confort accru par rapport à son précédent vélo en alu. Le cadre a donc été configuré dans cette optique. Thierry étant très grand, nous pouvions sans problèmes utiliser les tubes de la série HSS pour limiter au maximum la flexion. Le tube inférieur présente le profil GX (celui qui fournit la plus grande rigidité) et le tube supérieur est aussi hydroformé. Le tube de selle est d’épaisseur variable pour s’affranchir des contraintes induites par la grande sortie de selle. Les bases proviennent de la gamme Zona de chez Columbus, alors que les haubans sont issus de la série Life, avec un diamètre de 17mm au niveau du puit de selle et un double cintrage du plus bel effet, adapté à la taille des pneus route. Petite particularité possible seulement dans le cas d’une production totalement sur-mesure, Thierry a demandé une fixation de porte bidon sur le hauban droit pour pouvoir transporter un boyau de rechange au moyen d’un support adaptable fabriqué par l’un de ses amis.

Même si ce vélo est un pignon fixe, la géométrie est beaucoup plus proche d’un vélo de route avec des angles plus couchés et une arrière plus long que sur un vélo de piste pour privilégier le confort plutôt que l’extrême maniabilité, peu utile en ultra-distance.

 

Le montage

Pour accompagner ce cadre, nous avons sélectionné une fourche Columbus FEL en carbone, permettant la fixation d'un frein avant. Côté transmission, Thierry roule la plupart du temps un développement de 42x17, entraîné par un pédalier Sram Omnium. Pour le train roulant, Thierry est fidèle à Mavic depuis de longues années. Il se dit très reconnaissant de la marque au sang jaune, notamment après le soutien apporté durant la Traversée des Alpes (roues, tenue et voiture suiveuse). Il bénéficie d'une configuration de roues spécifique avec des jantes Cosmic 40C montées sur moyeux Ellipse. Nous allons d'ailleurs lui monté une paire de roues en sus avec ces mêmes jantes rayonnées sur des moyeux Victoire Supersprint. Enfin, point très important pour l'ultra distance, l'assise est une Gilles Berthoud Galibier. Malgré son aspect tannée, la selle n'a que 6 mois...

 

Les projets à venir

Le Virage de Thierry est voué à avaler les kilomètres. De ses propres mots, "il va fumer sur les événements de cette année".  Il a pour objectif de totaliser à la fin du mois d'octobre de cette année 100 000 km en pignon fixe depuis 5 ans. Il lui reste 12 000km à parcourir pour atteindre cet objectif.

Pour arriver à cela, le programme est dense! Les 24h du circuit Paul-Ricard au Castellet fin mai puis la BTR2016 de Chilkoot qui rejoindra Barcelone depuis Vézelay par les cathédrales, enchaînée immédiatement dans la même semaine par les 180 km de l'Ardéchoise. Viendra ensuite le Tour du Mont-Blanc, 330 km pour 8000m de D+, en juillet, suivi de l'épreuve "1200": 1200 km aller-retour depuis Tours, en passant par le Puy Mary, le Mont Lozère et le Mont Aigoual.  Pour la dernière partie de la saison, Thierry s'alignera aux 24h du Mans vélo puis sur deux autres événements Chilkoot, le Cuneo Monaco Classico et Tour du Vaucluse historique.

Thierry a récupérer son vélo mercredi dernier, et il avait déjà parcouru 800km en début de semaine, en 42x17. Il a depuis monté un plateau de 44, et a sans doute dépassé le millier kilomètre. Avec une position un peu plus allongée, il trouve son Virage très efficace quand la pente s'élève. Il se dit déjà "amoureux de sa ligne", et fier de rouler sur un Victoire. Thierry, sachez que ce plaisir est partagé: nous sommes à la fois fier et honoré de vous accompagner dans vos futures aventures

 

Pour suivre les aventures de Thierry:

 

Cadre: 
Columbus HSS, Zona & Life
Fourche: 
Columbus FEL
Jeu de direction: 
Chris King Inset7
Guidon: 
Zipp
Tige de selle: 
Miche Supertype
Selle: 
Gilles Berthoud Galibier
Etriers de freins: 
Mavic
Pédalier: 
Sram Omnium
Boîtier: 
Sram GXP Céramique
Roue avant: 
Mavic Cosmic 40C
Jante arrière: 
Mavic Cosmic 40c
Moyeu arrière: 
Mavic Ellipse
Pneu avant: 
Mavic
Pneu arrière: 
Mavic
Couleur: 
Peinture unie
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger
Le Victoire Virage de Thierry Saint-Léger

Subscribe to our mailing list

* indicates required
Langue