Le Victoire MTB 27.5+ Pinion de Vincent

Le Victoire MTB 27.5+ Pinion de Vincent

VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
Moyeux Aivee MT6
Freins Formula Cura
Tige de selle télescopique Fox Transfer
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
Boite de vitesse Pinion
Passage interne VTT acier Victoire
Moyeux Aivee MT6
Passage interne VTT acier Victoire
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure
VTT artisanal Acier Victoire 27.5+ Pinion sur-mesure

À la recherche du VTT idéal

Vincent nous a contacté avec une idée bien précise en tête : concevoir le VTT idéal. Ou devrait-on dire, son VTT idéal. Chacun de nos clients est unique, autant par sa morphologie, que ses goûts ou sa pratique. C'est pour cela qu'aucun de nos vélos sur-mesure ne se ressemblent. Et c'est aussi ce que nos clients recherchent.

" Je recherchais un vélo à la fois fiable, ludique et confortable. Je pratique le VTT environ deux fois par semaine, en groupe. Le but est vraiment de s'amuser, pas d'aller chercher le chrono. Je roule majoritairement dans les Mont du Lyonnais et le Beaujolais, mais il m'arrive parfois d'emmener mon vélo quand je pars au ski ! Le Fat Bike m'a permis de découvrir les joies du VTT dans la neige, ce qui m'a beaucoup plu"  

Vincent désirait avoir un vélo unique, sur-mesure. Un vélo imaginé par lui, avec une géométrie et des composants choisis par lui. Son VTT se devait également d'être fabriqué en France. C'est d'ailleurs le Made in France qui a servi de base à une des parties centrales de son projet : la boîte de vitesse. Comme nous avions pu le constater lorsque nous avons voulu réaliser un vélo 100% Français en 2014, il n'existe pas de fabricant de transmission dans l'Hexagone. Enfin presque : la marque Effigear propose une boite de vitesse mais il n'existe pas de carter pour la fixer sur un cadre acier. De plus le développement proposé n'était pas idéal pour la pratique de Vincent. Cest ainsi qu'il s'est orienté vers la référence Allemande du marché : Pinion et son modèle P1.12, le plus adapté au projet :

" Je n'avais jamais essayé de boite de vitesse auparavant, mais c'est un concept qui m'a beaucoup plu. Associée à une courroie, cela permet d'obtenir une transmission fiable avec un minimum d'entretien. "

L'autre particularité du projet, ce sont les roues au standard 27.5+. Le marché du VTT a beaucoup évolué de ce côté là ces dernières années, proposant des diamètres de roues et des largeurs de pneus différents. Vincent a eu la chance d'essayer différents standards, ce qui lui a permis d'avoir une idée assez précise de ce qui lui convenait le mieux. 27.5, puis FatBike, c'est finalement entre les deux qu'il a trouvé son idéal avec le 27.5+ :

"C'est un bon compromis, et c'est surtout le standard avec lequel je me sens le plus à l'aise."

 

 

Caractéristiques techniques du projet

Ce projet fut pour nous très intéressant à plus d'un titre, avec l'utilisation de nouveaux standards et de nouvelles technologies. Comme tous nos vélos sur-mesure, nous avons commencé par concevoir une géométrie adaptée à notre client et sa pratique. Vincent roulait sur un Genesis Caribou sur lequel il se sentait très bien positionné : ceci était donc une excellente base à laquelle nous n'avons apporté que de légers ajustements. Notre pilote n'est pas très grand, c'est pourquoi le cadre est très sloping pour lui permettre d'être le plus à l'aise possible sur son vélo.

Côté tubes, nous avons sélectionné des références de chez Columbus et Tange. Le tube inférieur est renforcé et cintré, afin d'éviter tout contact entre le té élargi de la fourche au standard Boost et le cadre en cas de chute. Le tube de direction est renforcé de nos coupelles de direction maison en inox

À l'arrière, nous avons sélectionné des bases coniques, brasées au wishbone Paragon qui permet le passage des pneus Plus. Composée de 2 demi-coquilles usinées, cette pièce a été au préalable soudée au TIG.  Les pattes Paragon Sliding en inox permettent le réglage de la tension de la courroie Carbon Gates, avec une ouverture sur le coté droit pour la maintenance de cette dernière. Les haubans sont en 14mm de diamètre pour une meilleure absorption des chocs. Ils ont été cintrés par nos soins pour obtenir le dégagement nécessaire aux pneus de 3 pouces. 

 

 

Le montage

L'équipement a été sélectionné en fonction des préférences de Vincent et de notre expérience. Nous avions déjà travaillé avec des vitesses intégrées, avec le Shimano Alfine sur nos modèles De Ville et le Rohloff sur nos Victoire Voyage, mais c'était notre première collaboration avec Pinion. La société allemande met tous les éléments à disposition des cadreurs pour une adaptation parfaite de son système, comme la platine de fixation en acier. Nous avons hâte d'avoir le retour de Vincent à long terme sur le fonctionnement de ce système !

Côté suspension, le choix s'est porté sur la fourche Fox Explorer 34 au format Boost. Elle est associée à la tige de selle Fox Transfer, qui reçoit le même traitement Kashima. 

Les roues ont été montée par Asterion autour de moyeux Aivee MT6 fabriqués en France. Les freins sont eux aussi européens, avec le nouveau modèle Cura. Nous les testons depuis le Roc d'Azur, et ces freins sont en passe de devenir une référence avec une qualité de fabrication et de freinage excellente pour un prix contenu. D'ailleurs ce seront les nouvelles armes de Loic Bruni, le champion français de VTT de descente ! 

Race Face se charge du poste de pilotage, tandis que Brooks complète l'ensemble avec son modèle Cambium. Les moyeux, la boite de vitesse et le jeu de direction Chris King Inset 7 reçoivent une anodisation orange du plus bel effet qui se marie parfaitement au bleu du cadre.

 

 

Transmission à courroie et boîte Pinion, quels avantages ?

La transmission utilisée sur le VTT de Vincent est atypique, mais quels sont les avantages d'un tel montage ? Ceci est notre premier projet équipé d'une boîte de vitesse Pinion, nous n'avons donc pas encore le recul nécessaire pour vous faire un retour longue durée sur le fonctionnement global du système. Sur le papier, l'un des principaux points à mettre en avant est la fiabilité : la boîte est complétement protégé des agressions extérieures, que ce soit la neige, la boue ou le sable, mais aussi les rochers et les branches qui trainent sur les sentiers, ce qui est non négligeable en VTT. Le modèle P1.12 utilisé offre un rapport de transmission de 600% avec un étalonnement de 17,7% sur 12 vitesses. Comparé aux systèmes à vitesses intégrées dans le moyeu, la boite Pinion à l'avantage d'être placée au niveau du centre de gravité du vélo, ce qui influe moins sur le comportement du vélo et le rend plus vif.

Le tableau ci-dessous est issu d'un logiciel de calcul de transmission en ligne, et compare la plage de développement de la boite Pinion P1.12 (en haut) avec celle offerte par une transmission SRAM 1x11 (plateau de 28 dents et cassette 10-42) utilisée communément sur nos montages VTT :

La transmission à courroie à l'avantage d'avoir une durée de vie beaucoup plus longue qu'une transmission par chaîne classique, avec un entretien extrêmement limité. Nous vous invitons à lire le retour de notre confrère Rob English, de English Cycles, à ce sujet. Il a changé sa transmission après 40 000km et avoue n'avoir entretenu son vélo que 3 fois en 7 ans : http://www.englishcycles.com/news/23-november-2016/
Vincent souligne également un peu plus bas le silence de fonctionnement du système.

 

 

Premiers tours de roue

Lorsque Vincent a récupéré son vélo, il nous a avoué avoir été "agréablement surpris par l'esthétique de l'ensemble", trouvant son vélo "très beau". Il n'a donc pas attendu pour le baptiser dès son retour en région Lyonnaise. Après un weekend dans le froid et la neige, voici ses premières impressions :

Comme convenu, voici un bilan des premiers tours de roue avec mon nouveau jouet. Je n'ai pas eu le courage d'enlever mes gants pour prendre des photos, mais j'ai parcouru un peu plus de 70 km et 1800 mètres de D+ sur des terrains gelés, voire enneigés, avec des températures comprises entre 0°C et -10°C : ces conditions ne sont pas optimales pour juger des équipements hydrauliques (fourche, tige de selle et boîte Pinion). Néanmoins mes premières impressions sont très positives : je suis bien installé sur le vélo, et une fois trouvée la pression optimale des pneus, le compromis souhaité entre confort et rendement est au rendez-vous. Le vélo est efficace et stable en montée, même avec le plus petit développement. L'amplitude de la boîte Pinion permet vraiment de grimper des côtes très raides ! En descente, le vélo est rassurant et maniable, ce sera sûrement encore mieux avec des températures permettant à la fourche de donner tout son potentiel.

Concernant la boîte Pinion, c'était la découverte puisque je n'en avais jamais essayé, mais le temps d'adaptation a été très court. Les rapports passent de manière très fluide et précise, à l'arrêt comme en pédalant. Il n'y a que lorsque la pression est trop forte sur les pédales qu'il n'est pas possible de rétrograder, il faut alors relâcher l'effort sur les pédales juste le temps de changer de rapport. On ressent de temps en temps un léger point mort à la reprise du pédalage mais c'est de l'ordre du détail. Le plus impressionnant, c'est le silence de fonctionnement de la transmission. Peut-être que le rendement Pinion/Courroie Carbon Gate est moins bon qu'une transmission classique, mais quand on traîne des pneus de 3 pouces, on n'est plus à ça près !

Enfin, le vélo n'est pas passé inaperçu parmi les cyclistes du dimanche ! Ce sont d'ailleurs les discussions à chaque rencontre de VTTistes qui ont le plus grevé la moyenne de la sortie. J'ai su répondre à la plupart de leurs questions sauf à une à laquelle je n'attache que peu d'importance : "et combien ça pèse ? ". De mon point de vue, "juste ce qu'il faut".

Fourche: 
Fox Explore 34
Jeu de direction: 
Chris King Inset 7
Potence: 
Race Face Turbine
Guidon: 
Race Face Turbine
Tige de selle: 
Fox Transfer Dropper post
Selle: 
Brooks Cambium
Guidoline / poignées: 
ESI grip
Leviers: 
Formula Cura
Etriers de freins: 
Formula Cura
Pédalier: 
Pinion P1.12
Dérailleur avant: 
Pinion P1.12
Dérailleur arrière: 
Pinion P1.12
Chaîne: 
Courroie Carbon Gate
Jante avant: 
Asterion
Jante arrière: 
Asterion
Moyeu avant: 
Aivee MT6
Moyeu arrière: 
Aivee MT6
Pneu avant: 
Schwalbe Nobby Nic
Pneu arrière: 
Schwalbe Nobby Nic
Couleur: 
Peinture unie
Poids: 
14,7kg
Accueil