La randonneuse Victoire du Concours de Machines 2017

La randonneuse Victoire du Concours de Machines 2017

Randonneuse Victoire Concours de Machines 2017
Randonneuse Victoire Concours de Machines 2017
Randonneuse Victoire Concours de Machines 2017
Randonneuse Victoire Concours de Machines 2017

Genèse du projet 2017 

Notre objectif pour 2017 était de présenter au Concours de Machines un modèle abouti, qui reflète notre vision de la randonneuse moderne. Pour cela nous n'avons pas chercher à suivre le barème point par point, mais plutôt à employer des solutions techniques qui nous paraissaient primordiales pour cette pratique. Selon nous, une randonneuse moderne est un vélo fiable, léger et confortable, capable d'avaler plusieurs centaines de kilomètres par jour sur routes et chemins, de jour comme de nuit, quelles que soient les conditions, et en autonomie complète. Pour cela, elle doit permettre de transporter un minimum de bagages. 

Notre réflexion sur la machine du Concours 2017 s'est déroulée en trois temps. Tout d'abord dès l'issue de la première éditon, suite à l'expérience acquise sur la randonneuse 2016, puis au fil des kilomètres accumulés à son guidon : une traversée du Massif Central de Clermont à Montpellier, le Tour du Vaucluse Historique de Chilkoot, un Clermont - Marseille ainsi qu'une utilisation intensive pendant l'hiver nous ont permis d'acquérir de nombreux retours terrains par différentes personnes. Ceux-ci nous ont permis d'élaborer un premier cahier des charge, qui a servi de base à la réalisation de deux prototypes de randonneuses en 650B avant d'aboutir au cahier des charges final.

 

Le cahier des charges

  • Les roues de 650B 
    • Allier les paramètres pilote de moins de 1,80m, roues de 700c, pneus de largeur supérieure à 35mm et garde-boue sans faire de concessions sur la géométrie et obtenir un vélo sans toe overlap (phénomène du pied qui touche la roue avant lorsqu’on tourne) et très difficile. Le 650B apparait alors comme la solution au problème. 

  • Augmenter la capacité de chargement 

    • La fourche est équipée d'oeillets pour l'utilisation de porte-bidons supplémentaires ou d'un système type Salsa Anyting Cage permettant de transporter des charges supplémentaires sur les fourreaux.

  • Optimiser la fourche pour le freinage à disque 
    • Malgré les prototypes de fourreaux Reynolds développés spécifiquement pour supporter les contraintes du frein à disque, la fourche à raccords réalisée en 2016 a démontré ses limites avec ce type de freinage au terme d'une utilisation prolongée avec bagages. Les fourches unicrown à axe de 12mm utilisées sur nos prototypes 650B nous ont apporté satisfaction sur le terrain - près de 3000km parcourus dont une Diagonale Brest-Menton et le BTR2017 - nous avons donc conservé cette solution pour le Concours.

  • Faciliter le transport du vélo 

    • Une randonneuse est un vélo souvent amené à être transporté, que ce soit pour rejoindre un point de départ ou rentrer chez soit après une Diagonale par exemple. Pour cela nous avons voulu faciliter le transport du vélo - en train, en avion ou en covoiturage par exemple - grâce à différentes solutions de démontage simplifiées. 

  • Augmenter la polyvalence hors-bitume 

    • Bien que notre modèle 2016 ne déméritait pas dans ce domaine - il termine 3e de l’épreuve gravel - nous avons voulu améliorer le comportement de notre machine 2017 sur les chemins, notamment grâce à l'utilisation du 650B et des pneus de 42mm

       

Géométrie 

La géométrie de notre randonneuse légère 2017 est similaire à celle de nos prototypes. Le positionnement dans l’espace des points de contacts - pédalier, selle et guidon - a été optimisé pour notre pilote. Le cadre présente une forme plus moderne que le modèle de l’année dernière, avec un sloping prononcé. Le dimensionnement des tubes découle également des deux prototypes, le comportement offert par les cadres nous ayant apporté satisfaction. 

 

Le cadre

Le cadre est entièrement réalisé en tubes Reynolds 853, l’alliage d’acier le plus haut de gamme du marché. Nous avons choisi cette année de réaliser un cadre en acier plutôt qu’en inox afin de limiter le coût final du projet. Le tube supérieur ovalisé offre une bonne absorption verticale des chocs tout en conservant une très bonne rigidité latérale. Le tube inférieur en 35mm intègre un coupleur de chez S&S Machine pour permettre le démontage du cadre. Le modèle de coupleur utilisé a été usiné au tour pour s’adapter parfaitement au diamètre intérieur du tube 853 utilisé. La seconde partie du système de démontage se situe au niveau du tube de selle, à la jonction entre les triangles avant et arrière. Le système est ici directement inspiré du Ritchey Breakaway : la tige de selle sert de lien entre les deux triangles, et est serrée indépendamment sur chacun d'eux. Cependant, dans l'optique de rendre le système le plus discret possible, le serrage du triangle arrière est intégré aux haubans. Les pièces nécessaires à l'assemblage des deux parties ont été entièrement fabriquées et ajustées en interne.

Le tube de selle est le modèle habituellement réservé aux cadres de VTT ou aux grandes tailles, et présente un renfort extérieur au niveau du puits de selle, de façon à porter le diamètre de 28.6mm à 29.8mm. Comme le cadre est démontable à cet endroit, cela nous permet d’augmenter considérablement la solidité et la fiabilité.

Tout le triangle arrière a été cintré selon notre cahier des charges par Reynolds de façon à obtenir l’espace nécessaire pour le passage du pédalier et des pneus couplé à un arrière court de 420mm pour un vélo réactif et nerveux. Les haubans font 17mm au niveau du tube de selle et 12.5mm à l’opposé. Associés aux pneus en 42mm, ils contribuent au confort en apportant de la flexion en verticale et une bonne filtration des chocs. Ils sont indépendants du freinage, l’étrier étant fixé sur la base au standard Flatmount. Les plots de fixation de freins ont été usinés en interne, afin de réduire leur encombrement et leur poids, diminué de moitié par rapport aux modèles Paragon. 

Le boitier de pédalier est au nouveau standard T47. Ce standard présente les avantages de la boite filetée classique en terme de montage et d’entretien, et permet d’utiliser facilement les pédaliers modernes à axe de 30mm en alu. Nous avons eu l’honneur d’obtenir un des tous premiers exemplaires du nouveau pédalier Spécialités T.A avec axe de 30mm, ce qui nous a poussé à nous tourner vers ce standard. 

La douille de direction est au standard 44mm, qui est à notre sens le plus polyvalent et le plus mécanique actuellement. Les roulements sont logées dans des coupelles en aluminium pressées dans le cadre. Nous préférons largement cette solution technique plutôt que des roulements directement insérés dans le cadre qui subissent les déformations de celui ci et finissent par vieillir prématurément. 

 

La fourche

Le diamètre de 44mm permet d’accueillir un pivot conique, qui permet de renforcer considérablement la fourche à la jonction du pivot et des fourreaux. Ces derniers font 28.6mm de diamètre, cintrés à une extrémité pour relier le pivot. Ils sont coniques du côté opposé, soudés à des pattes coquilles pour axe traversant. Un gros travail a été effectué dans cette zone pour rendre notre fourche compatible avec le nouveau standard Mavic Speed Release permettant le démontage rapide des axes traversants de 12mm . Les pattes de fourche sont à l’origine des pattes de cadre au standard Speed Release, tout juste disponibles chez le manufacturier américain Paragon. Nous en avons commandé 2 paires dont l’une a été modifiée pour l’avant. La 1e étape fut de couper la patte de dérailleur avant de reprendre les pattes au tour pour pouvoir les manchonner dans un tube en 28.6mm de diamètre et obtenir ainsi une longueur de coquille suffisante. Cette modification a demandé à elle seule une journée de travail. Nous obtenons ainsi une fourche avec un axe de 12mm, capable de supporter les contraintes du freinage à disque et pouvant être démontée facilement. La fixation de frein à disque est également sur-mesure. Elle est composée de divers éléments usinés et de tubes. 

 

La potence et le décaleur

La potence est une évolution de notre modèle de l’année dernière, réalisée avec trois tubes de petits diamètres et inspirée de la célèbre potence de René Herse. Le modèle de cette année est plus compact en hauteur et utilise des haubans Columbus max ovalisés pour les trois tubes du corps. Elle adopte également un serrage de guidon en 31.8mm. Le tube inférieur, soudé horizontalement, possède des inserts usinés en inox avec filetage pour pouvoir accueillir la fixation du décaleur. Ce dernier a été également réalisé sur-mesure pour adapter la sacoche Swift Industries. 

 

La peinture

Depuis près d’un an, nous souhaitons faire évoluer le niveau des finitions sur nos vélos, et notamment celui des peintures. Nous nous étions contenté d’un vernis sobre lors du Concours 2016, principalement par manque de temps, et nous voulions nous rattraper pour cette édition 2017. Notre récente collaboration avec Matthieu Lifschitz nous a permis de présenter une nouvelle identité graphique forte, et ce vélo en est le reflet.

 

L'équipement 

Cadre, fourche, potence et décaleur ont été réalisés sur-mesure dans notre atelier, comme présenté dans le paragraphe précédent. Le reste des composants mêlent valeurs sûres du marché et prototypes développés pour l’occasion. 

  • Le groupe

Nous avions initialement opté pour un groupe SRAM Apex 1, le modèle entrée de gamme des groupes 1x11 vitesses de SRAM qui offre un rapport qualité/prix imbattable. Malheureusement pour des soucis de disponibilité, nous avons dû nous tourner vers le modèle Force 1. Nous sommes depuis le début conquis par la transmission 1x11 vitesses, pour sa simplicité et sa fiabilité, nous avons donc fait confiance à cette valeur sûre pour le Concours 2017. Le pédalier est quant à lui français, puisque nous avons la chance d’avoir un prototype personnalisé du nouveau pédalier Spécialités TA à axe intégré, accompagné d'un boitier T47 réalisé spécialement pour l'occasion.

Enfin pour le freinage, nous avons opté pour les disques hydrauliques SRAM Force, particulièrement adaptés au programme de la randonneuse

  • Les roues

Les roues utilisées ont été rayonnées à la main par nos soins, pour un contrôle optimal de la qualité. Les jantes sont des modèles Tune de VTT en 650B, compatibles avec un montage Tubeless. L’arrière est assemblé autour d’un moyeu VTT Kong de la même marque, fabriqué en Allemagne. Ce modèle est une référence chez nous, utilisé aussi bien sur des montages VTT que gravel depuis plusieurs années, nous sommes conquis par son rapport poids/prix/fiabilité. Pour l’avant, nous avons choisi d’utiliser un moyeu dynamo Shutter Precision afin d’être autonome en électricité.​ Les roues sont associées aux pneus Compass en 650B x 42, sélectionnés pour leur confort, leur qualité de roulement et leur légèreté. Ces pneus offrent une efficacité optimale à la fois sur route et chemins. Nous avons choisi de les monter en Tubeless, afin d’améliorer le confort et diminuer le risque de crevaison.

  • Les garde-boue

Nous avons fait fabriquer une paire de garde-boue spécifique pour le Concours, car nous ne trouvions pas de modèles correspondant à notre cahier des charges. Très satisfaits par les Swarf utilisés l’an dernier, nous étions à la recherche de modèles en carbone qui allient rigidité, légèreté et look moderne. Cependant il n’existait pas de modèles adaptés à la dimension de pneus utilisés. Nous avons donc fait réaliser par un artisan voisin de notre atelier un modèle répondant à nos exigences, basé sur un modèle Berthoud en inox.

  • Les lumières

Notre randonneuse 2016 n’était pas autonome en électricité. Il était pour nous important d’améliorer ce point pour 2017 dans l’optique d’un voyage sur plusieurs jours. Nous avons utilisé un moyeu à dynamo, associé à une lampe avant SON Edelux II et une arrière Supernova Tail Light, deux des références du marché. Ceci nous assure un éclairage en toutes conditions, ce qui assure une sécurité supplémentaire au cycliste.

 

Vous pouvez retrouvez les détails complets de notre randonneuse du Concours de Machines 2017 dans le dossier de fabrication remis au jury, consultable >>ici<<

Photos studio par Nicolas Joly

Cadre: 
Reynolds 853
Fourche: 
Victoire sur-mesure
Jeu de direction: 
Chris King Inset 8
Potence: 
Victoire sur-mesure
Guidon: 
Fizik Cyrano R3
Tige de selle: 
Thomson Elite
Selle: 
Fizik Antares VSX
Guidoline / poignées: 
Brooks Cambium
Leviers: 
SRAM Force 1
Etriers de freins: 
SRAM Force 1
Pédalier: 
Spécialités TA
Boîtier: 
Spécialités TA T47
Pédales: 
Shimano SPD
Dérailleur arrière: 
SRAM Force 1
Cassette: 
SRAM 10-42
Jante avant: 
Tune
Jante arrière: 
Tune
Moyeu avant: 
Shutter Precision
Moyeu arrière: 
Tune Kong
Pneu avant: 
Compass Extralight 650x42
Pneu arrière: 
Compass Extralight 650x42
Attaches-rapides: 
Mavic Speed Release
Gardes boues: 
Prototypes carbone
Eclairage: 
SON Edelux II
Prix: 
8500€ environ
Randonneuse Victoire Concours de Machines 2017
Randonneuse Victoire Concours de Machines 2017
Randonneuse Victoire Concours de Machines 2017
Randonneuse Victoire Concours de Machines 2017

Subscribe to our mailing list

* indicates required
Langue