Tristan Beaufils et son Victoire Vitesse en route pour Hawaii

Tristan Beaufils et son Victoire Vitesse en route pour Hawaii

Dans quelques jours, Tristan Beaufils s'alignera sur les championnats du monde Ironman à Hawaii, toujours accompagné de son Victoire Vitesse. Avant de monter dans l'avion, il est revenu pour nous sur les mois qui ont suivi son incroyable performance - 9e au scratch et 1er de sa catégorie - sur l'Ironman de Nice :

 

Tu es en route pour les championnats du monde Ironman à Kona, Hawaii, comment appréhendes tu la compétition ? 

Je suis très heureux de participer à une telle course, Hawaii c’est LE monument du triathlon mondial ! C’est vraiment la crème de la crème que l’on retrouve là-bas. Le fait que tout ce petit monde soit regroupé sur une île volcanique à l’autre bout du monde ça rajoute un coté épique à la course. Les conditions sont particulièrement usantes : il fait chaud et humide, le vent souffle fort. C’est vraiment une épreuve qui se joue plus sur la dimension mentale que physique.   

 

À Nice tu signais une énorme performance en terminant à la 9e place au scratch, comment s’est passée la récupération ? Il me semble que tu as repris l’entrainement assez rapidement ? 

Un Ironman c’est vraiment une épreuve antiphysiologique, qui pousse le corps dans ses derniers retranchements. J’ai repris trop tôt, j’avais mal au moindre footing, dans l’eau je n’avais aucun appui, sur le vélo plus de watts. J’ai mis vraiment 6 semaines à récupérer de Nice. Ce n’est qu’en septembre que les sensations sont revenues progressivement.   

Qu’est-ce que ce résultat a changé pour toi ? Est-ce que cela t’a permis d’avoir du soutien en vue de l’épreuve de Hawaii ? 

À la base je m’alignais à Nice juste pour réaliser un rêve que j’avais en tête depuis un moment, le fait d’arriver 9ème sur une telle épreuve, c’était vraiment un accomplissement ! Je suis très content de prolonger ce rêve samedi à Hawaii. Après Nice, mon Facebook à un peu explosé, j’ai reçu des tas de messages de félicitations, mon compte rendu de course à été vu par beaucoup de monde, j’ai meme eu un repost de la page Ironman France et un article dans Triathlète Magazine. J’ai reçu une participation financière de mon club du Lille triathlon, ainsi qu'une participation matérielle de Mavic et de Victoire. Mais je n’ai pas spécialement cherché de sponsors car entre mes révisions et mes entrainements, c’était compliqué.

 

Justement, tu as repris tes études après une année sabbatique, comment gères-tu ton emploi du temps entre les cours et les entrainements ?

Je prépare le concours de l’internat, en juin prochain, qui décidera de ma future spécialité. C’est un peu comme un Ironman mais version médecine. C’est dur de concilier les deux mais je trouve qu’il y a une similitude dans l’approche et la préparation de ces deux épreuves : ténacité, rigueur et remise en cause permanente. C’est aussi important d’avoir un échappatoire dans ce genre d’étude, le mien c’est nager, rouler et courir !

 

Comment t’es tu préparé pour Hawaii ? As-tu fais des changements par rapport à ta préparation pour Nice ?

J’ai réduit de moitié mon volume, passant de 20/25h d’entrainement par semaine à 10h. Avec la reprise de mes études, je n’avais que le créneau de midi pour m’entrainer. J’ai alors privilégié la qualité à la quantité. J’ai fait des des belles séances comme près de 5h de home trainer sur mon Victoire avec 3x1h à près de 300W et une sortie à pied de 30 km avec 20x1000m sur piste à 3:45/km. 
J’arrive donc à Hawaii avec moins de volume dans les jambes mais avec de la fraicheur physique et mentale.

 

Parle nous un peu de ton Victoire Vitesse, quel est ton ressenti sur ce vélo après plusieurs mois d’utilisation intensive ? Selon toi quels sont les avantages de ce vélo ?

Il est toujours aussi top ! C’est un vélo très rigide et nerveux, qui renvoie bien la puissance développée. Le sur-mesure permet d’optimiser la position aérodynamique, tout en ayant une position confortable. Je n’ai eu aucun souci depuis que je l’ai reçu et j'ai vraiment hâte de rouler avec sur la Queen K ! Il n’a rien à envier aux vélos full carbone que l’on retrouve sur le circuit Ironman. La preuve, j’ai signé le 6ème temps vélo (2ème amateur) à Nice sur un parcours avec plus de 2000m de D+, c’est qu’il fonctionne plutôt bien !

C’est aussi pour moi un vélo qui a un petit plus car confectionné artisanalement. Je ne suis pas du genre à acheter un vélo pour une saison puis le revendre l’année d’après pour être toujours à la pointe de la technologie. Je suis très heureux d’avoir un vélo intemporel avec lequel j’aurai tout un tas d’histoires à raconter à mes futurs enfants ! Hawaii c’est la prochaine histoire !

 

Quelle est la réaction de tes concurrents lorsqu’ils te voient rouler sur un vélo en acier ? 

« Ah c’est toi qui roule sur le Victoire ! », j’ai du entendre cette phrase une bonne dizaine de fois. À Nice, je n’étais pas Tristan Beaufils mais ‘’le gars qui roule en Victoire’’ ! 
Je ne passais pas du tout inaperçu avec cette machine dans le parc à vélo ! La plupart étaient bluffés par le cadre en acier, le design et le monoplateau. Je pense que les américains vont apprécier.

 

Un petit mot pour la fin ? 

Je suis très fier d’être le premier à rouler en Victoire sur la Queen K, et j’espère qu’il y en aura d’autres après moi !

 

  • Vous pouvez revivre l'Ironman de Nice de Tristan sur notre sitehttp://bit.ly/2uaYqn3
     
  • Retrouvez également les détails de son vélo de triathlon en acier sur-mesure Victoire Vitessehttp://bit.ly/2sfrfg9

Subscribe to our mailing list

* indicates required
Langue