Retours sur le Concours de Machines 2016: la fabrication du vélo [2/3]

Retours sur le Concours de Machines 2016: la fabrication du vélo [2/3]

Nous allons dans cet article revenir en détail sur la fabrication et les choix techniques de notre randonneuse légère qui a gagné le Concours de Machines 2016. Nous avons débuté la fabrication au début du mois de juin. Pendant trois semaines, et jusqu'au dernier moment, Romain et Julien ont travaillé de concert à l'atelier pour que la machine soit prête à temps. Elle est le résultat de longues heures de travail - et de courtes nuits. Notre objectif était de mettre en avant notre savoir-faire sur le travail de l'acier et la soudo-brasure. Découvrez comment cela se traduit sur le vélo:

 

La géométrie

Chaque vélo Victoire est réalisé sur-mesure, et notre randonneuse légère n'a pas échappé à la règle. Nous accordons une très grande importance aux proportions et à la géométrie en général, afin que le vélo soit le prolongement naturel de son cycliste. La première étape de la réalisation de notre machine a donc été l'étude posturale de notre pilote, Matthieu, notre responsable communication et marketing.  Passionné de vélo sous toutes ses formes, il nous a semblé judicieux de le choisir comme représentant. La géométrie a donc été réalisée en fonction de sa morphologie que nous connaissons bien.  Matthieu roule habituellement avec une position très sportive. Pour notre machine, nous avons voulu augmenter le confort, avec un drop de guidon diminué de moitié par rapport à son vélo de route. L’étude posturale a été réalisée en trois temps pour valider parfaitement les positions des différents points de contacts.

Choix du matériau

Nous avons choisi de travailler l'acier dans sa version la plus haut de gamme, l'inox, en faisant le choix des tubes Reynolds 953. Ce matériau nous permet de faire les vélos les plus aboutis grâce à ses caractéristiques mécaniques très élevées, dont vous pouvez retrouver les détails sur notre site. Il offre les meilleures caractéristiques en terme de performances, solidité, poids et résistance à la corrosion. Il est aussi plus difficile à travailler, ce qui apportait un challenge supplémentaire. 

Les tubes sont de petits diamètres avec un top-tube de 31.7mm de diamètre et un down-tube de 34.9mm en bas. Ces tubes ont une épaisseur très faible de 0,35 mm au centre. Le tube supérieur bi-oval permet d’ "entourer" le tube de selle et d’augmenter ainsi la surface de soudure. Les bases sont de forme ovale pour gagner de la place au niveau du garde boue tandis que les haubans sont en 16mm coniques pour obtenir une meilleure filtration des vibrations.

Choix techniques du cadre
 

Le triple triangle

Le triple triangle, en plus de son originalité esthétique, permet d’augmenter la rigidité du cadre en latéral, accentuant ainsi la réaction au coup de pédale.  Ce procédé est très dur à réaliser, et permet de mettre en avant nos compétences sur la fabrication. Les haubans sont grugés par deux endroits et doivent parfaitement s’adapter à la fois au tube de selle et au tube supérieur. ces ajustements, réalisés à la lime, requièrent la plus grande précision.

Les passages internes

Les passages de gaine se font en interne. Cela améliore grandement l’esthétique, pour une prise de poids très minime, de l’ordre de 10g par cable ou gaine. En effet,  nous avons utilisé pour ces passages des tubes spécifiques, réalisés sur-mesure en 5/10e au lieu des tubes au millimètre utilisés généralement. La prise de poids est donc négligeable. Les passages de durites de freins sont en 7 x 5/10e  en inox. Le passage de câble de frein avec butées usinées en inox est fait de petits tubes d'inox 4 x 5/10e. 
 

Boitier de pédalier au standard BSC

Le boitier au standard BSC apporte de la souplesse au cadre, permettant d’obtenir un vélo moins exigeant qu’un modèle BB30 ou PF30. La solution de boite vissée est également la plus fiable.
 

Douille de direction en 36mm

La douille de 36mm avec renforts aux extrémités permet de gagner du poids par rapport au 44mm et s'accorde mieux esthétiquement avec les tubes de petits diamètres et les raccords de la fourche inox.  
 

Les pattes

Nous avions pour objectif de réaliser nos propres pattes, mais le temps nous a manqué. Les petites pattes coquilles sont pour nous le meilleur compromis entre poids, solidité et qualité de la jonction mécanique. Nous avons donc utilisé les modèles classiques de chez Paragon, que nous retaillons de façon importante après soudure pour obtenir un ensemble harmonieux visuellement. 
 

Fixation de frein Flatmount

La fixation de frein se fait au nouveau standard Flatmount. Nous avons retenu cette solution car elle permet la fixation d’un maitre cylindre sur les bases. Le maitre cylindre est bien plus petit qu’une version postmount, permettant une meilleure harmonie visuelle et une facilité de réglage accrue. Cette solution étant nouvelle, il n’existe pas sur le marché de gabarit permettant la soudure au bon positionnement des plots de fixation. Nous avons donc conçu en interne et fait usiné notre propre outil spécialement pour le concours. 

Le serrage de selle

Nous avons fait le choix d'un serrage de selle double avec des plots en inox dessinés par nos soins que nous avons fait usinés. Ils sont conçus pour recevoir des vis de 5 mm, une chose qui n'existe pas actuellement sur le marché.

La fourche

Comme le cadre, la fourche est entièrement en inox, avec de nombreux détails sur les différentes pièces qui la composent. L’ensemble a été entièrement brasé à l’argent.
 

La tête de fourche

Un travail important a été réalisé sur la tête de fourche, entièrement à la lime et au rifloir. Nous avons fait cela pour trois raisons:

  • Gagner du poids
  • Obtenir un meilleur ajustement des fourreaux dans le té pour qu'ils rentrent plus profondément
  • Donner une esthétique unique

Le résultat final:

Les fourreaux

Les fourreaux ont été spécialement réalisés par Reynolds pour le Concours. Ils sont issus de la série 921 avec un cintrage spécifique de 55mm, ce qui permet de gagner en confort et en stabilité. De plus, les fourreaux ont un diamètre de 15mm en bas au lieu de 12 habituellement, ce qui permet de résister aux contraintes du freinage à disque.
 

Pattes

Tout comme le cadre, les pattes en inox sont issues du catalogue Paragon
 

Fixation de frein Postmount

La fixation de frein au standard Postmount a été réalisée à partir de pièces usinées spécialement pour notre fourche, chez notre sous-traitant qui réalise habituellement nos moyeux. Fabriquées en inox, elles permettent d’obtenir une excellente surface de contact avec l’étrier. Ce sont donc des pièces uniques.

Passage interne

Le passage de la durite de frein se fait en interne, depuis la tête de fourche, avec un tube en inox de diamètre 7x0.5mm.

Oeillets de porte-bagage

La fourche reçoit des oeillets en inox pour la fixation du porte-bagage et du garde-boue.

 

La potence

Le design de notre potence sur-mesure est une idée de dernière minute. L’objectif était d'allier esthétisme et savoir-faire technique. Nous sommes donc partis de l’esthétique d’une potence René Herse (double dog), mais en acier. Nous avons pour cela utilisé trois haubans Columbus Max pour la partie centrale, les autres pièces provenant de tubes 25CD4S de fabrication française. Les colliers de serrage arrière en inox, réalisés spécialement pour le vélo afin d’utiliser des vis de 5mm au lieu des vis de 6mm du commerce, sont identiques à ceux utilisés pour le serrage de selle. 

La potence a été réalisée dans notre gabarit conçu et fabriqué en interne, que nous utilisons depuis maintenant 2 ans dans notre production. On obtient ainsi un modèle unique de par sa conception, son design et sa réalisation. La géométrie rappelle les potences de René Herse, avec une pointe d’originalité. La sonnette, élément de sécurité, et fixé directement sur le corps de la potence au moyen d’un insert inox.

Le porte-bagage

Le porte-bagage au design minimaliste a été réalisé à partir de tubes en inox dans notre atelier. La forme très simple permet de réduire au maximum le poids. Il sert à la fois de fixation au garde-boue et au phare avant, et de support pour la sacoche de guidon Swift Industries. Il se fixe sur les oeillets brasés au niveau de la patte de fourche, et sur le point central du pivot de direction. L’ensemble pèse seulement 200g, et peut supporter un poids conséquent.

Le décaleur

Le système de décaleur est la dernière pièce fabriquée dans notre atelier. Le but du décaleur est de maintenir notre sacoche Swift Industries Ozette  éloignée du guidon pour ne pas gêner le positionnement des mains du pilote. C'était pour nous une première que nous avons terminé tard la veille du Concours. Nous sommes au final satisfaits du résultat, l'ensemble est très facile d'utilisation et a résisté aux exigeantes épreuves du Concours: 235 km le vendredi, une montée du Béal avec 3,3kg de magazines dans la sacoche le samedi et l'exigeant parcours gravel de 73km le dimanche. Nous avons déjà en tête les améliorations possibles pour gagner en poids et en rigidité à l'avenir.

Vous pouvez retrouver les détails de notre randonneuse légère dans la rubrique Nos Réalisations: http://bit.ly/29tNA1e

Les autres épisodes de notre série sur le Concours de Machines:

Subscribe to our mailing list

* indicates required
Langue