Projet triathlon : le retour de Tristan

Projet triathlon : le retour de Tristan

 

Nous vous avons présenté il y a peu le premier Victoire Vitessenotre vélo dédié au triathlon et au contre-la-montre. Tristan, son propriétaire, s’est livré pour nous au jeu des questions / réponses pour nous parler plus longuement de son projet de vélo de triathlon sur-mesure :

Quelle est ton expérience du vélo ? 

Je débute dans le vélo ! J’ai commencé quand j’ai eu mon pignon-fixe Victoire, il y a 3 ans, mais je m’y suis mis sérieusement depuis 8 mois. J’ai dû faire 1500 bornes avec mon fixe entre 2014 et 2016 et là je dois être autour des 7000 km depuis que j’ai commencé le triathlon en septembre dernier.

Ta pratique actuelle est-elle uniquement orientée sur le Triathlon ? Quand as-tu débuté ?

Avec ma sœur, on s’est tous les deux donné un défi : terminer le marathon de Milan pour elle, et l’Ironman de Nice pour moi. Dans le cadre de ces 2 défis, on a créé le projet KM pour Petits Princes pour récolter des fonds pour l’association Petits Princes (association qui réalise les rêves des enfants hospitalisés, et qui s’est notamment occupée de ma sœur en 2012 quand elle était malade.)  

J’ai fait le choix de prendre une année de césure dans mes études (je suis actuellement en 6ème année de médecine à Lille) afin de réaliser l’IM de Nice, le 23 juillet prochain, et pour préparer mon internat de médecine. J’ai débuté le triathlon en commençant directement par le Half Ironman de Vichy, fin aout dernier. Sans entrainement - je n’avais jamais fait plus de 500m de crawl - et avec mon pignon-fixe Victoire.

Mon 1er vrai triathlon a alors été celui de Cannes, en avril dernier, où je termine 31ème/1500. C’était la première fois que je roulais avec un vélo de contre-la-montre.

Comment nous as-tu connu ?

Un peu par hasard. Fin 2013, je cherchais à faire fabriquer un cadre de vélo de piste rétro, tout en ayant un style moderne et épuré. J’ai envoyé un mail à Julien avec la photo du montage que je voulais réaliseren lui demandant où est-ce qu’il était possible de trouver un cadre de ce type. Il m’a alors proposé de me confectionner ce vélo à l’identique, j’ai accepté et j'ai été très agréablement surpris par le résultat final. 

Qu’est-ce qui t’as poussé à nous faire confiance pour ce projet ? Le fait que nous n’ayons pas d’expérience dans ce domaine a-t-il été un frein ? 

Le projet CLM a commencé fin 2015, là aussi, un peu par hasard ! J’ai contacté Julien pour savoir si je pouvais faire repeindre un cadre de vélo de triathlon que je voulais racheter. Il m’a alors fait part d’un projet de vélo CLM type English Bike. Il m’a proposé de réaliser ce projet pour moi et j’ai tout de suite accepté. Connaissant l’équipe de Victoire Cycles, je savais que ce projet allait envoyer !

Est-ce ton premier vélo de Tri ou as-tu eu d’autres expériences ?

Oui c’est mon premier vélo de triathlon ! Dans l’attente de mon Victoire, j’ai participé au triathlon de Cannes avec le CERVÉLO P3 d’un ami. Mais j’ai effectué toute ma préparation hivernale avec mon pignon-fixe Victoire et un braquet de 48x12. Un travail de longue haleine qui m’a permis de bien développer ma force à vélo.

J’ai été très agréablement surpris par la stabilité, la rigidité et la nervosité du Victoire par rapport au P3. Par contre, le Victoire est un peu moins aérien que le P3 en bosse quand les pourcentages s’élèvent au déla de 6-7%. Mais c’est un vrai CLM et ce genre de vélo n’est pas adapté pour ces profils montagneux.

Quel était ton cahier des charges pour ce projet ? Avais tu des exigences particulières, notamment pour les composants ?

Je n’avais pas particulièrement de cahier des charges pour ce projet. J’avais une totale confiance en Julien et en son choix des composants. L’objectif était d’avoir un vélo de tri performant en tube Reynolds, totalement sur mesure et dans l’esprit du TT de English Bike. Mais là encore, le résultat final a dépassé mes attentes !

Quels sont tes futurs projets ?

En commençant, l’entrainement en septembre dernier, j’avais pour unique objectif de terminer l’IM de Nice. Au fil des semaines, et au vu de ma progression rapide et de mon potentiel, plusieurs personnes m’ont parlé de la qualification pour Hawaï dans mon groupe d’âge, qui correspond au championnats du monde Ironman. Au début, je pensais que cet objectif était impossible car je débutais seulement dans le tri. J’avais d’énormes progrès à faire, surtout en natation. Mais ma victoire dans ma catégorie d’âge à Aix et ma qualification aux championnats du monde de Half ironman m’ont fait revoir mes objectifs à la hausse ! Maintenant, je vise clairement la victoire dans ma catégorie et la qualif pour Hawaï le 23 juillet prochain. En cas d’échec, je tenterais de nouveau la qualif à Vichy, fin aout, 1 an après mes débuts et mon half en fixie. Mais cette fois-ci, sur mon CLM !

 

Le Victoire Vitesse de Tristan est à retrouver dans notre rubrique Nos réalisationshttp://www.victoire-cycles.com/fr/nos-velos/nos-realisations/victoire-vi...

 

Catégorie: 

Subscribe to our mailing list

* indicates required
Langue